Sacrements

les sacrements des chrétiens

Les 7 sacrements chrétiens sont :

  • Le Baptême
  • La Confirmation
  • L’Eucharistie et la Première Communion
  • Le Sacrement de la Pénitence et de la Réconciliation
  • Le Sacrement des Malades
  • Le Sacrement du Mariage
  • Le Sacrement de l’Ordre

 

Le Baptême

Le baptême est le premier des sacrements par lequel on devient enfant de Dieu, frère et sœur de Jésus-Christ, membre de l’Église.

Le baptême est possible à tout âge :

  • petits enfants
  • enfants en âge scolaire
  • adultes

 

La préparation au baptême des tous petits

Avec les parents qui sollicitent le baptême de leur(s) enfant(s), nous avons l’occasion, lors d’une rencontre, de faire le point avec eux par rapport à leur demande de baptême et de parcourir le déroulement de ce sacrement. Cela nous permet, d’une part, d’évoquer l’engagement pris par la communauté chrétienne et par les parents à l’occasion de cette démarche, et d’autre part, de découvrir la richesse de ce sacrement par les nombreux symboles qui jalonnent cette cérémonie. Ainsi, on prend conscience que le sacrement du baptême est fondateur dans la vie chrétienne. Il est le premier pas dans l’Église, communauté vivante, et prépare le chemin à tous les autres sacrements, qui sont rencontre avec Dieu.

 

La Confirmation

Avec le baptême et l’Eucharistie, le sacrement de la confirmation constitue l’ensemble des sacrements de l’initiation chrétienne. La célébration et la réception de ce sacrement sont nécessaires à l’accomplissement de la grâce baptismale. Par le sacrement de la confirmation, le lien des baptisés avec l’Église est rendu plus parfait. Ils sont enrichis d’une force spéciale de l’Esprit Saint et appelés à répandre et à défendre la foi par la parole et l’action en vrais témoins du Christ. ( Ref : catéchisme de l’Église Catholique – n°1286).

 

L’Eucharistie et la Première Communion

Le sacrement de l’Eucharistie

Le sacrement de l’Eucharistie achève l’initiation chrétienne. Les personnes qui ont été baptisées, élevées à la dignité du Sacerdoce royal et configurées plus profondément au Christ par la confirmation, participent, par le moyen de l’Eucharistie, au sacrifice même du Christ.
Le Seigneur Jésus, la nuit même où il fut livré, au moment d’entrer dans le temps de la passion et de la souffrance, institua le sacrifice eucharistique de son Corps et de son Sang pour perpétuer le sacrifice de la croix au long des siècles jusqu’à ce qu’il vienne dans la gloire à la fin des temps. Il a confié à son Église le mémorial de sa mort et de sa résurrection. L’Eucharistie est le sacrement de l’amour de Dieu, signe d’unité, lien de la charité, banquet pascal dans lequel le Christ est reçu en nourriture, l’âme est comblée de grâce et le gage de la gloire future nous est donné. L’Eucharistie est la source et le sommet de toute vie chrétienne. Les autres sacrements et les tâches apostoliques ainsi que tous les ministères ecclésiaux sont tous liés à l’Eucharistie et ordonnés à elle. L’Eucharistie contient tout le trésor spirituel de l’Église, c’est à dire le Christ lui même, notre Pâque.

La première Communion

C’est généralement vers 8-9 ans (entrée en CE2) que les enfants se préparent à rencontrer Dieu pour la première fois au travers des sacrements de la Réconciliation et de l’Eucharistie.

 

Le Sacrement de la Pénitence

et de la Réconciliation

Par les sacrements de l’initiation chrétienne, l’homme reçoit la vie nouvelle du Christ. Or, cette vie nous la portons en des « vases d’argile » (2Co 4,7). Maintenant, cette vie est encore « cachée avec le Christ en Dieu » (Col 3,3). Nous sommes encore dans notre « demeure terrestre » (2Co 5,1) soumise à la souffrance, à la maladie, à la mort… Cette vie nouvelle d’enfant de Dieu reçue au baptême peut être affaiblie et même perdue par le péché…
Le Seigneur Jésus Christ, médecin de nos âmes et de nos corps, Lui qui a remis les péchés au paralytique et lui a rendu la santé du corps, a voulu que son Église continue, dans la force de l’Esprit Saint, son oeuvre de guérison et de salut. C’est le but des deux sacrements de guérison : le Sacrement de Pénitence et l’Onction des malades. Ceux qui s’approchent du Sacrement de Pénitence y reçoivent, de la miséricorde de Dieu, le pardon de l’offense qu’ils lui ont faite et, du même coup, sont réconciliés avec l’Église que leur péché a blessée… Il est appelé sacrement de la conversion puisqu’il réalise sacramentellement l’appel de Jésus à la conversion, la démarche de revenir au Père dont on s’est éloigné par le péché. (ref : catéchisme de l’Église catholique – n°1422 et ss).

Dans notre communauté de paroisses, les fidèles qui souhaitent célébrer le sacrement de pénitence et de réconciliation peuvent contacter un des trois prêtres qui résident sur la communauté, en téléphonant aux différents presbytères et en fixant un rendez vous avec l’un d’eux. Vous pouvez aussi, les samedis avant les messes dominicales, vous adresser à l’un des célébrants.
Avant les solennités de Noël et de Pâques, nous proposons 2 célébrations communautaires du Pardon avec absolution individuelle.

 

Le Sacrement des Malades

… et le service des malades dans la Communauté de paroisses

Longtemps appelé « Extrême Onction », le sacrement des malades, contrairement à l’appellation ancienne, est un sacrement pour vivre ! L’Église célèbre le sacrement des malades pour dire avec force que le Christ est proche de ceux qui souffrent, suite à des épreuves physiques ou morales. Ensuite pour dire la proximité et la compassion de toute une communauté. Les personnes malades ou âgées sont membres à part entière de la communauté chrétienne. Leurs prières soutiennent très souvent, et fécondent le travail apostolique des actifs. Dans et par le sacrement des malades, par l’imposition des mains et l’onction Sainte, le Seigneur nous sauve et nous relève. La prière de l’Église nous soutient dans l’épreuve.

Un de vos proches est malade et souhaite le sacrement des malades: avertissez un des prêtres de la paroisse. Il conviendra avec vous du moment pour célébrer ce sacrement.

Chaque année, à l’approche de Pâques, généralement le lundi de la Semaine Sainte, la Communauté de paroisses propose une célébration commune. Au cours de la Messe des Malades, nous offrons la possibilité à ceux qui le souhaitent de recevoir le sacrement des malades.

 

Le Sacrement du Mariage

Le mariage dans l’Église est un sacrement.

La Préparation au Sacrement du Mariage

La première rencontre avec les fiancés est toujours très importante : c’est l’accueil et le dialogue pour faire amplement connaissance. Les fiancés se livrent facilement et disent comment ils vivent leur amour et leur foi. Il est facile alors de leur révéler la présence et l’action de Dieu au cœur de leur expérience, et de les préparer à la rencontre sacramentelle du Christ dans leur mariage et, autant que possible, dans le pardon et dans l’Eucharistie.

À la fin de cette rencontre, ils sont invités à une préparation au mariage organisée sur place par la Communauté de paroisses. Nous découvrons ensemble la déclaration d’intention, la signification et la portée de l’engagement qu’ils se préparent à prendre. Pendant cette préparation, tous les aspects du mariage sont abordés. Rien n’est laissé au hasard. Nous parcourons ensemble la liturgie et le contenu de la célébration.

Les couples qui veulent se marier sont invités à prendre contact avec le curé le plus vite possible.

 

Le Sacrement de l’Ordre

L’Ordre est le sacrement grâce auquel la mission confiée par le Christ à ses Apôtres continue à être exercée dans l’Église jusqu’à la fin des temps. Il est donc le sacrement du ministère apostolique. Il comporte trois degrés : l’épiscopat, le presbytérat et le diaconat. Le mot « ordre » dans l’antiquité romaine, désignait des corps constitués au sens civil, surtout le corps de ceux qui gouvernent.

Dans notre communauté de paroisses, des prêtres et un diacre, en communion avec l’évêque du diocèse d’Alsace, lui même en communion avec le Pape, servent l’Église du Christ et le peuple de Dieu qui leur est confié.